31 octobre 2006

Affaire Redeker : Salir un philosophe ( Caroline Brancher )

Un mois après la parution de la tribune de Robert Redeker dans le Figaro, la réaction d?une partie de la gauche, par sa haine et sa vindicte, mérite aujourd?hui d?être soulignée. Voici une revue de presse :

Dans plusieurs articles, Redeker est systématiquement accusé de « racisme pur et simple » [1], de « haine aveugle »[2], d?être « plus sioniste que sioniste »[3]. Redeker aurait proféré des « injures racistes »[4] et aurait fait preuve d?une « violente islamophobie »[5] Les tribunes de Redeker seraient un « concentré de haine anti-musulman »[6] et sèmeraient la « haine entre les citoyens »[7]

Dans son texte paru sur Le Grand Soir Info, Leïla Salem, à défaut de démonter point par point les arguments de Robert Redeker comme on l?attendrait de n?importe quel débat, s?adonne à des attaques personnelles contre le philosophe, attaques basses et abjectes.
Le titre de son article « le philosophe qui voulait péter plus haut que son c.. »[8] laissait déjà présager une Leïla Salem décidément tombée plus bas que terre.
Pour elle, Redeker serait donc « médiocre »[9] , « imbu de sa personne »[10], « arrogant »[11], « égocentrique »[12] .. Leïla Salem précise que Redeker aurait « terrorisé »[13] les élèves du lycée où il enseigne (rien que ça)
Ce serait un « intégriste de la vedettariat et de la publicité »[14] : à en croire Leïla Salem, Redeker, en mal de célébrité, n?aurait cherché qu?à faire parler de lui. Théo Van Gogh, criblé de balles, poignardé et égorgé en pleine rue pour les mêmes raisons que Robert Redeker est aujourd?hui menacé de mort, était-il en mal de célébrité lui aussi ? Leïla Salem oublie bien sûr de préciser que l?envie de célébrité peut se payer bien cher ? aussi bien pour Théo Van Gogh qui l?a payé de sa vie que pour Robert Redeker aujourd?hui réfugié politique dans son propre pays . N?en déplaise à Leïla Salem, cette célébrité là n?est enviée par personne ?

Toujours dans le texte de Leïla Salem, les « intellectuels de la « gauche » ultra-libérale »[15] (comprendre par là les intellectuels de la gauche Républicaine et laïque qui combattent tout les intégrismes aussi bien que tous les racismes) seraient quant à eux des « promoteurs de la guerre des civilisations »[16]?

Leïla Salem lance également des attaques mensongères et diffamantes envers la journaliste Caroline Fourest. Caroline Fourest est en effet accusée d?être une « islamophobe patentée »[17] qui aurait notamment profité de l?affaire Redeker pour renouveler « sa haine et son racisme anti-musulman à haute voix et sans aucun complexe »[18] au cours des différents débats télévisés qui ont suivis.
Rappelons que Caroline Fourest a, dans son livre « Tirs Croisés »[19], dénoncé l?intégrisme musulman au même titre que les intégrismes juif et chrétien ? mais y a également démenti la théorie du choc des civilisations ? Dans ses ouvrages, Caroline Fourest a toujours pris le soin de distinguer l?islam de l?islamisme et de rappeler que la majorité des musulmans européens pratiquent un islam tolérant parfaitement soluble dans nos démocraties.? Leïla Salem a bien sûr oublié ses précisions de taille : finalement, dénoncer l?intégrisme revient pour elle à de la haine anti-musulmane ? Bel amalgame.
Mais le fond de la bêtise n?a pas encore été atteint (Leïla Salem a en effet beaucoup de ressources) :
Plus bas, Leïla Salem fait passer les musulmans pour d?éternelles victimes (discours que l?on ne retrouve que sur les pires sites islamistes du net[20]) : elle affirme que, lors des débats télévisés, « les méchants ennemis de la liberté d?expression »[21] auraient été désignés comme étant les musulmans. Cette affirmation n?est qu?un mensonge de plus. Ce sont les fanatiques qui ont été unanimement désignés comme les ennemis de la liberté ! [22]
Les médias, qui ont parlé de l?affaire Redeker, sont quant à eux accusés d?avoir « rallumé le feu »[23]
Selon Leïla Salem, les médias sont « des organisations aux pratiques totalitaires liées entre elles par des objectifs et des intérêts communs inavoués »[24] ; la théorie du complot, régulièrement étalée sur les sites islamistes[25], n?est décidément pas bien loin. Par ailleurs, dans notre démocratie, n?est-il pas légitime que le fait qu?un homme soit menacé de mort pour avoir écrit un article soulève l?indignation ? C?est la non réaction des médias et des intellectuels (qui se sont mobilisés autour de Redeker pour défendre sa liberté de parole) qui aurait été inquiétante !
Selon Leïla Salem, les médias « ont favorisé la pensée unique et ont réussi à tuer l?esprit critique »[26]. Plutôt pas mal pour quelqu?un qui ne sait même pas faire la différence entre sionisme, critique de l?islam, dénonciation de l?intégrisme et appel à la haine envers les musulmans ? Enfin, c?est toujours amusant de voir quelqu?un dénoncer les amalgames quand cette même personne n?est elle même pas à un amalgame près.

Dans un communiqué du MRAP [27] , son président Mouloud Aounit condamne la « diatribe violente »[28] de Redeker qui contribuerait selon lui à renforcer les amalgames « musulman-fanatique-violent-terroriste »[29] Le président du MRAP a bien sûr oublié que les premiers responsables de cet amalgame sont d?abord ceux qui justifient la barbarie au nom de l?islam ? comme ce mufti australien qui vient de justifier les viols collectifs envers les femmes non voilées[30] ?
Dans ce communiqué, Mouloud Aounit condamne les menaces de mort à l?encontre de Redeker : « Le MRAP les condamne avec autant de force et d?indignation qu?il a condamné les déclarations irresponsables d?un philosophe »[31] On constate que Mouloud Aounit met sur un pied d?égalité l?écriture d?un texte et des menaces de mort ? comme si écrire un texte (aussi critiquable soit-il) devait soulever la même indignation que le fait de menacer l?intégrité physique d?une personne ?
Une fois les menaces de mort condamnées, Mouloud Aounit s?empresse néanmoins d?ajouter : « C?est d?abord à ses propres limites que vient de se heurter Monsieur REDEKER. Preuve, s?il en était besoin, que toute forme de violence en appelle hélas d?autres en retour, parfois plus extrémistes encore. »[32] Cette déclaration n?est rien d?autre qu?une manière détournée de dire que Redeker, avec sa tribune du Figaro, n?a eu en retour que la monnaie de sa pièce. Aounit dira également que Redeker est « un philosophe amateur de polémiques dont il croyait sans doute sortir à jamais indemne »[33] comme si il était évident que la publication d?un tel article ne pouvait laisser indemne ?
Malgré tout ça, Mouloud Aounit prend le soin de rappeler que « la critique de toute philosophie ou religion ? ce qui inclut l?islam - est légitime »[34] alors que lui même milite pour instaurer un délit de blasphème en France. Bref, si on résume la pensée (chaotique) du président du MRAP : critiquer l?islam est légitime mais, étant donné que critiquer l?islam incite à la haine des musulmans, il faut faire taire toute critique de l?islam par des lois anti-blasphème !
A l?émission de Stéphane Bern du lundi 25 octobre 2006, Mouloud Aounit ira jusqu'à établir un lien entre Redeker et Ben Laden[35] ... ce qui ne manque pas de laisser sans voix.

Alain Gresh, rédacteur en chef du « Monde Diplomatique » et ami de Tariq Ramadan (l?ambassadeur des Frères Musulmans en Europe), dira sur son blog que le texte de Redeker « suinte la haine et l?islamophobie »[36] et que ses propos sont « des raccourcis haineux fondés sur une ignorance sans égal »[37]
Parlant des journalistes qui se « plaisent à jeter de l?huile sur le feu »[38], Alain Gresh cite notamment Caroline Fourest et Mohamed Sifaoui comme étant ces « nouveaux spécialistes de l?islam »[39] aux « pamphlets approximatifs »[40] et « non étayées »[41]. Précisons que Caroline Fourest et Mohamed Sifaoui ne se sont jamais présentés (et n?ont jamais été présentés) comme étant des spécialistes de l?islam : Caroline Fourest est une spécialiste de l?intégrisme, Mohamed Sifaoui est un journaliste d?investigation qui a infiltré une cellule anti-terroriste ? Précisons également que les ouvrages de Caroline Fourest, toujours très riches en citations et références bibliographiques, sont au contraire très étayées. Qui est d?une « ignorance sans égale » pour reprendre les propres mots d?Alain Gresh ? Parfois, on se le demande vraiment. Alain Gresh a au moins réussi à soulever là une question pertinente.
Toujours par rapport à l?affaire Redeker, Caroline Fourest ne sera également pas épargnée sur le forum du site de Tariq Ramadan. Voici le commentaire d?un internaute : « Et pour ceux qui doutaient de la franchise de S?ur Caroline, prétendu antiraciste, il n?y a plus de doute. Cette femme est une Oriana Fallaci déguisée. Une petite raciste voilée sous les appellations désormais amusants de féministes antiraciste, laïques....»[42]. Rappelons que Caroline Fourest n?a fait que publier le texte de Redeker pour défendre la liberté d?expression et qu?elle a, dans le même temps, publié un texte sur Prochoix au côté de Fiammetta Venner pour contester les idées avancées par Redeker[43] ? Mais comme quoi chez les islamistes cela suffit amplement pour être aussitôt qualifié de « raciste ». Ceci ne fait d?ailleurs que montrer la grande confusion d?idées qu?ils essayent à tout prix de semer dans les milieux intellectuels.

La LDH (Ligue des Droits de l?Homme) a publié un communiqué intitulé « la liberté d?expression ne se divise pas » La LDH affirme que les idées de Redeker sont « nauséabondes »[44] Pour la LDH, le Figaro aurait pris la décision « de donner la parole à un discours haineux et de nature à porter atteinte à la paix civile » [45] Faut-il comprendre par là que le texte de Redeker va provoquer une guerre civile ? Rien que ça ? Mais qu?on se rassure : sur son blog, Alain Gresh réussira quand même à dire que le communiqué de la LDH est « tout à fait équilibré »[46]
Pour Alain Gresh, ce communiqué « conjugue la défense de la liberté d?expression et la prise de distance à l?égard des propos de Robert Redeker »[47]
Que Alain Gresh prenne note : Intimider son interlocuteur quand on n?est pas d?accord avec lui en le traitant systématiquement de raciste pour le mettre mal à l?aise et ainsi le forcer à se taire relève davantage d?une volonté d?imposer sa dictature de la pensée unique que de la « défense de la liberté d?expression ! »

Olivier Roy, directeur de recherche au CNRS, déclare dans Libération : « On voit au contraire se multiplier des attaques polémiques contre l?islam souvent ignorantes et qui frisent parfois l?imbécillité. Certains jouent délibérément à chatouiller la fatwa »[48] Comme si allait de soi que des attaques, même polémiques et ignorantes, envers une religion justifiaient en retour des menaces de mort ! A noter qu?il ne s?agit pas ici de « fatwa » mais de menaces de mort reçues par mail (comme l?a d?ailleurs très justement rappelé Caroline Fourest sur Prochoix[49]) Mais Olivier Roy est passé à côté de cette nuance.
Il ajoute plus loin « La provocation est certes une vieille tradition française depuis les anars jusqu?aux situationnistes en passant par les surréalistes ; mais il ne faut pas ensuite s?étonner des réactions qu?elles peuvent déchaîner »[50] Olivier Roy aurait voulu dire par là que ceux qui attaquent l?islam ne doivent s?en prendre qu?à eux mêmes quant aux conséquences, il ne s?y serait pas pris autrement.
Olivier Roy, qui a écrit des ouvrages sur l?islam, devrait également admettre que si l?islam subit des attaques polémiques, les premiers responsables sont ceux qui commettent chaque jour des atrocités en son nom.

Et cette déclaration « je ne suis pas convaincu quant au danger d?une auto-censure croissante » ne frise-t-elle pas une certaine forme d?imbécillité elle aussi ?
N?a-t-il pas songé que les menaces de mort qui pèsent sur Ayaan Hirsi Ali, Salman Rushdie et Robert Redeker, l?assassinat du cinéaste Théo Van Gogh vont en décourager plus d?un d?émettre la moindre critique envers l?islam ? Que cette critique soit fine ou polémique d?ailleurs ?
J?aimerai poser une question à Olivier Roy : combien y-a-t-il de personnes réellement courageuses qui sont prêtes à utiliser leur liberté de parole envers et contre tout au risque de voir leur vie menacée par des fanatiques ? Qui a envie de se réveiller chaque matin avec la peur au ventre parce qu?il a reçu des menaces de mort la veille suite à l?écriture d?un article ou suite au tournage d?un film ? Que Olivier Roy ne se fatigue pas à me répondre, j?ai déjà la réponse : pas grand monde.

Un autre directeur de recherche au CNRS, François Burgat, revenant lui aussi sur l?affaire Redeker dans un article publié le 25 octobre 2006, dit de la liberté de parole dont a usé Redeker qu? « elle flirte, jusqu?à l?embrasser, avec le registre nauséabond de l?insulte raciste »[51] On craint le pire lorsqu?il dit : « Si une fois de plus les Lumières de la pensée médiatique hexagonale n?éclairent qu?un seul des deux côtés de la route, c?est qu?elle tourne dans le cercle vicieux qui oppose indistinctement « islamistes » et « libertés »[52]. François Burgat pense-t-il que les islamistes ne sont pas des ennemis de la liberté ? La réponse à cette question vient plus bas. En parlant de l?affirmation « islamique », François Burgat précise qu?elle « peut tout aussi bien, (?) participer, en les alimentant d?un autre carburant symbolique, à l?affirmation des libertés individuelles et collectives »[53] Evidemment. Pour s?en persuader, rien de tel que de se plonger dans les brochures anti-sémites distribuées par l?UOIF [54], cette même UOIF qui organise chaque année un congrès auquel François Burgat participe (François Burgat devrait peut être mieux choisir ses fréquentations). La lecture des écrits de Youssef Al-Qaradhawi, le théologien de l?UOIF, qui autorise à battre sa femme[55] et qui se demande, concernant l?homosexualité (ce « péché répugnant »[56] comme il l?appelle), si il faut tuer le « passif » ou « l? actif »[57] finira sans nul doute de convaincre les lecteurs sceptiques. Mais quand François Burgat parle de « liberté individuelle », peut-être s?agit-il de la liberté individuelle d?un batteur de femmes à battre sa femme après tout ?
Enfin, que pouvait-on attendre d?autre de la part de quelqu?un qui met Philippe de Villiers et Charlie Hebdo sur le même plan ? (« ce « Front National »- là »[58] comme François Burgat les appelle tout deux ) François Burgat qui ne sait même plus distinguer le fait de se servir de la peur de l?islam pour tenir un discours anti-immigré (Philippe de Villiers) et la caricature de la religion à des fins humoristiques dans un journal (Charlie Hebdo)

La médiocrité du débat est définitivement atteinte dans un article de la Nation qui disait « Robert Redeker nous offre là l'exemple type d'u
ne pensée scatologique qui se délégitime elle-même et dont la purulence fait plus qu'indisposer » [59] Voilà le niveau auquel est réduit le débat chez une partie de la gauche. Il est inutile de commenter.
Mais le meilleur vient de Danielle Bleitrach dans un article paru sur le site Bellacio[60]. Elle y accuse Redeker d?être un « sioniste »[61] qui défend « Israël et ses crimes »[62] Critiquer l?islam de manière très dure (comme l?a fait Redeker) devient donc du sionisme. Danielle Bleitrach écrit que Robert Redeker développe l? « islamophobie au nom de ses sympathies sionistes »[63], Bleitrach confond d?ailleurs « sionisme » et « amour des juifs »[64] ?
Danielle Bleitrach accuse les Etats Unis d?être « le plus grand danger de l?humanité » [65], elle conclura d?ailleurs « peste soit de l?Amérique »[66], sa haine de l?Amérique qu?il lui fait bien sûr fermer les yeux face au danger islamiste et terroriste qu?elle ne mentionne à aucun moment (et qui est pourtant aussi dangereux que la gestion désastreuse de Bush dans le conflit Irakien)
Pour elle, l?Europe est la seule responsable de tous les maux de la planète depuis des siècles : croisades, colonisation, génocide des sud américains, guerres de 14-18 et 39-45, nazisme[67] ? (à noter que les islamistes eux mêmes n?auraient pas dit mieux).
Elle désigne l?Europe en parlant de « continent nazi »[68], sous-entendant que Redeker doit se sentir le fils de ce « continent nazi » pour avoir écrit ce qu?il a écrit sur l?islam.
Elle accuse Redeker de vouloir enrôler pour « d?immondes croisades »[69] et d?accomplir ainsi des « crimes dont il serait coutumier »[70] ?.Quelle rigolade de la voir suggérer à Redeker de garder sa haine pour lui , elle qui n?a que haine pour l?Europe et l?Amérique ! Peut être devait-elle commencer par exiger d?elle même ce qu?elle exige des autres.

Si cette partie de la gauche, mise à jour à travers ces différents articles, avait encore un tant soi peu de bon sens, elle aurait eu l?honnêteté de rappeler les points suivants :
Critiquer très durement l?islam (comme l?a fait Redeker) n?est pas du racisme mais peut être utilisé à des fins racistes ce qui est très différent.
Ceux qui contribuent à provoquer un choc des civilisations et qui sont des semeurs de haine ne sont pas les Redeker, ce sont avant tout :
Les égorgeurs et les poseurs de bombe qui sèment la mort partout dans le monde en criant le nom d?Allah.
La politique désastreuse d?un Bush ou d?un Poutine en guerre contre le terrorisme qui en réalité n?en finit plus de faire des milliers de victimes innocentes et par la même occasion de renforcer le sentiment anti-occidental.
Et si cette même gauche avait encore quelques notions de ce qu?est un débat démocratique dans notre pays, elle aurait, au lieu de répondre sur le ton de l?injure et de la diffamation, expliqué pourquoi l?amalgame islam / islamisme (que fait Redeker) est faux et pourquoi l?islam n?est pas plus porteur de violence que le christianisme.
C?est en répondant à cette question et en donnant la parole aux musulmans modernes et éclairés que l?on détruira les préjugés envers l?islam et les musulmans.
Si cette « gauche » avait encore un minimum d?équité, elle aurait demandé à Robert Redeker, avant de se lancer dans ce qui n?aura été qu?un lynchage pur et simple, de s?expliquer quand il affirme (très maladroitement c?est vrai) que : « Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran ». Parce que, en réalité, cette phrase de Robert Redeker peut être lue de deux manières : Est-ce que Redeker a voulu dire que tout les musulmans sont par définition des êtres haineux et violents à cause du Coran ? (ce qui, dans ce cas, serait bien un appel à la haine envers les musulmans et donc une forme de racisme et donc condamnable comme tout autre racisme) Ou est-ce que cette citation de Redeker est-elle en réalité celle d?un homme inquiet qui finit par s?interroger sur l?influence et la place que peuvent avoir le Coran dans la vie d?individus en regard, par exemple, à l?embrasement du monde arabo-musulman au moment de l?affaire des caricatures ? (et auquel cas ce questionnement serait légitime)
Le propre du débat aurait été de laisser Robert Redeker s?expliquer avant toute condamnation en racisme. Mais cette « gauche », lâche et haineuse, aura préféré lui ôter toute possibilité de parole pour pouvoir mieux le salir.
Vouloir censurer Redeker et quiconque critique l?islam, en portant l?éternelle accusation en racisme et en « islamophobie », fera le jeu des fascistes de l?islam politique liberticide et réactionnaire , cet islam politique qui veut tuer la liberté de penser et la libre critique de la religion (que cette critique soit fine ou pas d?ailleurs !).
La gauche obscurantiste, en hurlant au côté des fascistes de l?islam politique, a hideusement déformé le combat anti-raciste qui lui était sien. C?est bel et bien cette gauche (et non Redeker) qui, en se rangeant du côté des bourreaux, contribue à alimenter un climat malsain dans notre pays.

Pierre Tévanian déclarait sur le site islamiste Oumma.com que Robert Redeker « déshonore (?) la corporation des professeurs de philosophie »[71] N?en déplaise à Pierre Tévanian, c?est la complaisance envers des fascistes qui est un déshonneur, mais pas envers les philosophes : envers les démocrates du monde entier que la gauche obscurantiste trahit chaque jour.
De part les réactions aussi haineuses qu?avilissantes qu?il a suscitées, Robert Redeker n?a jamais autant mérité notre soutien (alors que pourtant nous sommes en désaccord avec son texte !)

Caroline Brancher

liens :

[1] Site Oulala, http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=2616 , par Pascal Boniface
[2] « Redeker, le philosophe qui voulait péter plus haut que son c? »,par Leïla Salem, 05/10/2006, http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=4173 [3] Idem
[4] « Injures et menaces pas en notre nom », par Pierre Tévanian, 01/10/2006, http://www.oumma.com/spip.php?article2185
[5] Idem
[6] « Redeker, le philosophe qui voulait péter plus haut que son c? »,par Leïla Salem, 05/10/2006, Site Le Grand Soir Info
[7] Idem
[8] Idem
[9] Idem
[10] Idem
[11] Idem
[12] Idem
[13] Idem
[14] Idem
[15] Idem
[16] Idem
[17] Idem
[18] Idem
[19] « Tirs croisés », Caroline Fourest et Fiammetta Venner, éditions Calmann-Levy
[20] Sites islamistes « La voix des opprimés » www.stcom.net , www.islamiya.info
[21] « Redeker, le philosophe qui voulait péter plus haut que son c? »,par Leïla Salem, 05/10/2006, Site Le Grand Soir Info
[22] Emissions : « C dans l?air ? Le temps des fatwas », France 5, 6 octobre 2006, « Mots croisés - L?islam face à la critique », France 2, 17 octobre 2006, « Ce soir ou jamais ! - Redeker liberté d?expression », France 3, 3 octobre 2006
[23] « Redeker, le philosophe qui voulait péter plus haut que son c? »,par Leïla Salem, 05/10/2006, Site Le Grand Soir Info
[24] Idem
[25] Site islamiste « La voix des opprimés » www.stcom.net, forum www.mejliss.com
[26] « Redeker, le philosophe qui voulait péter plus haut que son c? »,par Leïla Salem, 05/10/2006, Site Le Grand Soir Info
[27] Communiqué du MRAP : Quand la provocation génère l?inacceptable, par Mouloud Aounit
[28] Idem
[29] Idem
[30] Dépêche Novopress http://ch.novopress.info/?p=1392
[31] Idem
[32] Idem
[33] Idem
[34] Idem
[35] Communiqué des militants du MRAP, http://www.prochoix.org/cgi/blog/2006/10/26/971-communique-de-presse-de-militants-du-mrap-a-propos-de-l-attitude-de-mouloud-aounit-lors-de-l-arene-de-france
[36] Blog d?Alain Gresh, http://blog.mondediplo.net/, Peut-on encore critiquer l?islam ?, 01/10/2006
[37] Idem
[38] Idem
[39] Idem
[40] Idem
[41] Idem
[42] http://www.tariqramadan.com/article.php3?id_article=782, un des commentaires qui suivent l?article
[43] http://prochoix.org/cgi/blog/2006/09/21/863-quelques-remarques-au-sujet-du-pape-de-l-islam-et-du-figaro-fiammetta-venner
[44] Communiqué de la LDH, « la liberté d?expression ne se divise pas »
[45] Idem
[46] Blog d?Alain Gresh, http://blog.mondediplo.net/, Peut-on encore critiquer l?islam ?, 01/10/2006
[47] Idem
[48] Libération du 30 septembre, Olivier Roy
[49] http://www.prochoix.org/cgi/blog/2006/10/17/949-affaire-redeker-restons-precis-caroline-fourest
[50] Idem
[51] http://www.oumma.com/spip.php?article2213, par François Burgat, 25/10/2006
[52] Idem
[53] Idem [54] « OPA sur l?islam de France : les ambitions de l?UOIF », Fiammetta Venner, éditions Calmann-Levy [55] « Le licite et l?illicite en islam », Youssef Al-Qaradawhi, éditions tawhid [56] Idem [57] Idem [58] http://www.oumma.com/spip.php?article2213, par François Burgat, 25/10/2006
[59] La Nation, Djibouti, 11 octobre 2006
[60] http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=34307
[61] Idem
[62] Idem
[63] Idem
[64] Idem
[65] Idem
[66] Idem
[67] Citation en entier : « Foutez- nous la paix Redeker et si vous avez de la haine à revendre, si vous vous sentez encore et toujours le fils de cette Europe qui a produit en quelques siècle, les croisades, le génocide des amérindiens, le martyrs du continent noir et l?esclavage, le colonialisme, deux guerre mondiales, l?extermination nazie et qui aujourd?hui de toutes ses forces son allié US qui est le plus grand danger sur l?humanité, donc Redeker si vous vous sentez l?enfant de ce continent nazi, ne nous enrôlez pas dans vos immondes croisades, et ne prenez pas le prétexte de nous défendre pour accomplir les crimes dont vous êtes coutumiers » (1) Cholem-Aleikhem. La peste soit de l?Amérique (et de quelques autres lieux).
[68] http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=34307
[69] Idem
[70] Idem
[71] « Dix remarques sur un ?collègue?» , par Pierre Tévanian, 30/09/2006, http://www.oumma.com/spip.php?article2184

in http://prochoix.org/cgi/blog/index.php/2006/10/31/976-affaire-redeker-salir-un-philosophe-caroline-brancher

Posté par Nath Szuchendler à - - Permalien [#]