Si vous souhaitez avoir des renseignements sur l’avortement, n’allez pas sur le site internet du ministère de la Santé : en lieu et place des coordonnées du planning familial, vous aurez celles des militants anti-loi Veil.

C’est devenu une habitude. À chaque fois qu’un ministère édite un guide pratique sur l’avortement, il se croit obligé de fournir les adresses des groupes provie. Sous Aubry, nous avions eu droit à la résurrection du CLER (Centre de Liaison des Equipes de Recherche), initialement pour « accompagner les couples dans la planification naturelle des naissances » dont plus personne n’avait entendu parler depuis 20 ans. Aujourd’hui, alors que nous fêtons le trentenaire de la loi Veil, le site internet du ministère de la Santé publie, dans sa rubrique « Renseignements pratiques », une base de données pour le moins contestable.

Lorsque l’on tape « avortement » dans la rubrique « rechercher », aucune trace d’un quelconque centre de planning familial. Ne parlons même pas de la Cadac (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception), de l’Ancic (Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception) ou de ProChoix. En revanche vous aurez accès aux coordonnées de plusieurs groupes anti-IVG. Par exemple, l’Association des groupes d'accompagnement des personnes blessées par l'avortement, qui explique que de nombreuses personnes sont confrontées aux « dégâts provoqués par l’avortement » et qui a mis en place une thérapie destinée à faire reconnaître aux femmes « leur part de responsabilité mais aussi et surtout de prendre conscience qu’elles sont aussi des victimes ». La thérapie est basée sur la « triple réconciliation » avec soi-même, avec les autres et avec Dieu…

On trouve également le contact de l’association Laissez les vivre – SOS futures mères, dont plusieurs administrateurs sont au Front national, et qui n’hésite pas à revendiquer des commandos anti-IVG. La perle deumeure tout de même le groupe SOS la vie, qui, sous la direction du frère Auguste Thérond, se déplace à la demande dans les lycées ou pour des conférences publiques, afin d’y projeter des films tels que Le Cri Silencieux, un chef d’œuvre du gore provie qui prétend montrer un avortement sous l’angle le plus sanguinolent possible. On a pas lésiné sur la confiture de framboise.

On est presque déçu que les rédacteurs de l’annuaire ne soient pas allés au bout de leur délire. Ils ont oublié quantité d’associations qui pourraient à juste titre protester de leur mise a l’écart : les Survivants, la Trêve de Dieu, SOS tout petits…

Mais l’avortement n’est pas le seul thème égratigné par l’annuaire du ministère de la Santé. Pour l’« accouchement anonyme », l’annuaire renvoie à La Cause, une association protestante. Pour la « pauvreté », le site conseille la Fédération de l’entraide protestante, la Fédération des œuvres évangéliques et la Fédération de l’entraide protestante. Enfin, à la rubrique « sida », l’annuaire propose le Centre Tibériade, centre d’accueil de la communauté charismatique de l’Emmanuel.

Qui est responsable ? L’annuaire est préfacé par le ministre de la Santé, Douste Blazy qui, sur la question de l’IVG, il faut le reconnaître, n’a pas été le pire. L’association qui a commandé l’annuaire à Bernard Tricot, son auteur, ne compte aucun militant provie parmi ses membres. Elle est composée de personnalités respectables, parmi lesquelles Christian Saout, président de Aides, Bernard Kouchner, ancien ministre de la Santé, ou encore l’association Équilibres et Populations. Ils ne sont sans doute pas à l’origine de ce dérapage. En revanche, ils auraient au moins pu relire l’annuaire qu’ils avaient commandé...

Fiammetta Venner

Article paru dans Charlie Hebdo du 19 janvier 2005.

* Suite a la campagne de presse (due à Charlie-Hebdo, à Libé mais aussi surtout au Planning familial), le ministère a fait retirer le lien vers la base de données. La base existe toujours, avec le conseil d’administration et la même préface de Douste Blazy. Elle n’est plus accesible via le site du ministère mais via internet.

http://www.annuaire-assoc-sante.com/

in http://prochoix.org/cgi/blog/index.php/2005/01/19/44-douste-fait-la-promo-des-anti-ivg