Sur fond de conflits en Irak et au Pakistan, chiites et sunnites se crêpent le turban pour savoir qui a le plus gros Coran.

Avouez qu'il y a de quoi l'avoir mauvaise. Après avoir théorisé l'attaque de « l'ennemi lointain », Ayman Al-Zawahiri, le bras droit de Ben Laden, qui se réjouit régulièrement du raid béni du 11 septembre, vient d'apprendre, lors d'un chat Internet, qu'Al-Qaida n'était en rien responsable des attentats du Wall Trade Center. Et voilà notre terroriste confronté au douloureux problème du droit d'auteur et du brevet. Il a beau invectiver, revendiquer, menacer, rien n'y fait. Entre les racistes occidentaux, qui n'arrivent pas à imaginer comment un plan aussi efficace a pu germer dans le cerveau d'un Égyptien, et les complotistes, qui n'imaginent pas une pensée structurée hors de la CIA et du Mossad, impossible de se faire entendre.

C'est donc également sur le registre complotiste que Zawahiri essaye à nouveau de se faire entendre. Il affirme aujourd'hui que la théorie selon laquelle les attentats du 11 septembre 2001 seraient l'œuvre des Américano-sionistes est diffusée par l'Iran et ses supplétifs du Hezbollah. Donc il s'agit d'un complot ourdi par les sunnites, qui refusent de reconnaître la force et l'héroïsme des chiites, qui, eux, savent frapper au cœur...

Morts aux infidèles chiites!

Au-delà de la bataille d'ego, cette anecdote dévoile un pan des recompositions à l'œuvre dans le monde musulman. On savait que les deux principales branches se sont disputé la légitimité d'incarner l'islam. Via la généalogie et la ferveur pour les futurs chiites, via le texte pour les futurs sunnites. Mais ce qui était un schisme, une divergence, devient, avec l'OPA du wahhabisme sur l'islam politique, une trahison impardonnable.

Pour les sunnites d'Al-Qaida, les chiites doivent être éradiqués, comme les Juifs et les chrétiens, car ils seraient responsables de la défaite de l'islam contre la chrétienté... au XVII ème siècle ! Et même si les chiites ne sont pas en reste - ils pensent que le Coran sunnite a été falsifié -, le fait est là : aujourd'hui ce sont des civils qui sont visés en Irak ou au Pakistan. Cette dispute originelle se poursuit donc aujourd'hui dans les faubourgs de Bagdad, tout comme dans les forums Internet des jeunes islamistes français. Sur Mejliss, forum chic des islamistes français, on parle des chiites comme « une des pires sectes égarées que t'fstam ait jamais connues, [...] Même la famille du Prophète prières et bénédiction d'Allah sur Lui — n'est pas épargnée de leurs mensonges et poisons ». Toujours selon ce site, il faut «éradiquer la doctrine chiite»... 

Fiammetta Venner

in Charlie-Hebdo du mercredi 30 avril 2008

* À lire : Sunnites, chiites, pourquoi ils s'entretuent, de Martine Gozlan, au Seuil.