20 janvier 2008

Espagne : le parti des fœtus fait campagne

Suite à la diffusion d'un reportage, la guerre de l'IVG a repris, à deux mois des législatives. Contrairement à son prédécesseur, Benoît XVI n'est pas un grand voyageur. Heureusement pour lui, la technologie avance. Le 30 décembre dernier, elle a permis au vicaire du Christ de rester sur son trône, à Rome, tout en apparaissant sur écran géant à la fin d'une grande manifestation organisée en Espagne par les réseaux catholiques antiavortement. Un reportage danois — encore eux ! — a mis le... [Lire la suite]
Posté par Nath Szuchendler à 12:39 - - Permalien [#]

14 juin 2007

«Conseil» ou «Commission», les droits de l'homme en otage à l'ONU ( Jean-Claude Bührer )

Jean-Claude Bührer, ancien correspondant du journal «Le Monde» à l'ONU*, analyse le fonctionnement du nouveau Conseil et le voit surtout instrumentalisé par ses adversaires. Va-t-on regretter la défunte Commission des droits de l'homme qui avait sombré dans le discrédit après 60 ans d'existence? Le nouveau Conseil qui lui a succédé il y a un an est loin d'avoir répondu aux attentes. A en juger par le déroulement chaotique de ses quatre premières sessions et compte tenu des obstacles encore à surmonter dans la mise en place de ses... [Lire la suite]
Posté par Nath Szuchendler à 12:09 - - Permalien [#]
03 juin 2007

Une citation sur le droit de choisir

"(...) comprendre qu’être prochoix était l’occasion d’un élargissement du combat féministe antifasciste, le moyen de faire progresser l’idée d’une gauche ambitieuse tout en contrant les provie sur tous les terrains. Pas seulement sur l’avortement et la contraception, mais aussi sur les PMA, le droit de choisir sa sexualité, son pays, son mode de procréation, son environnement, sa mort, ses conditions de travail." Caroline Fourest & Fiammetta Venner En route vers le droit de choisir lundi 12 janvier... [Lire la suite]
Posté par Nath Szuchendler à 23:21 - - Permalien [#]
03 juin 2007

Choisir son pays ( Claudie Lesselier, le 29 décembre 1999 )

Parce que le droit de choisir suppose l’égalité et la liberté, il suppose qu’un individu persécuté en raison de ses opinions ou de son mode de vie puisse fuir son pays d’origine pour se réfugier dans un autre pays. Mais ce n’est pas la politique d’accueil choisie par la France. Laquelle ne reconnaît toujours pas les persécutions en raison du sexe, de l’orientation sexuelle ou de la transsexualité comme des motifs d’appartenance à un “groupe social”, critère pourtant indispensable pour obtenir le statut de réfugié... [Lire la suite]
Posté par Nath Szuchendler à 22:22 - - Permalien [#]